logo-idfrance-alexia豆

Alexia Dou, ici pour sculpter le temps

Les crabes

Alexia 豆
Rome

En attendant le train pour Tivoli, nous avons mangé à côté de la gare et j'ai pris une grande assiette de fruits de mer grillés au feu de bois.

Je me souviens d'être allée au quartier chinois du 3ème arrondissement de Paris acheter des crabes et ce après avoir vu dans un restaurant des plats appétissants.

Avant d'y aller, je me suis renseignée auprès d'une amie travaillant dans le quartier où et quand acheter des crabes les plus frais. Elle m'apprenait patiemment à quels mois il faut manger des femelles ou des mâles et comment les distinguer et choisir.

Très confiante j'arrivais au supermarché et demandais des crabes. Le vendeur m'indiquait un grand sceau et disait : "choisissez-en vous-même."

Après un coup d'oeil sur les crabes toutes pinces dehors, je demandais à voix basse : "pouvez-vous m'aider à en prendre ?"

Je montais dans le métro avec des crabes qui cherchaient tous les moyens à s'échapper. Il était heures de pointe et je craignais qu'ils puissent être compressés ou piétinés.

Enfin, j'arrivais à la maison.

Je demandais à mon mari : "j'ai acheté des crabes. Peux-tu m'aider à les préparer ?"

Il regardait l'intérieur du sac et restait longtemps bouche bée : "ils sont vivants ?" avant d'ajouter : "j'aime pas. Tu te débrouilles."

Je n'avais pas de courage de les toucher moi non plus. Après les avoir passés sous l'eau du robinet, je les versais directement dans la marmite. Je restais spectatrice de leur lutte acharnée jusqu'à la mort.

Le passage du vert-gris au rouge-sang ...

Courriel :idfrance.paris@gmail.com

Par wechat :

微信公众号:idfrance-me
微信公众号:idfrance-me
微信个人号:Alexia_doudou
微信个人号:Alexia_doudou